Les autographes de Nicolas-Jean Le Froid de Méreaux

La première étape du projet REMDM a été consacrée à la vérification du caractère autographe des manuscrits conservés au département de la Musique de la BnF et numérisés dans Gallica. Ce travail, préalable indispensable à l’indexation des sources dans la base de données, a permis de réviser et déclasser plus de 100 manuscrits considérés jusqu’à aujourd’hui comme autographes et d’en corriger les notices correspondantes dans le catalogue général de la BnF. Si, pour les « grands compositeurs », de nombreux outils comme les catalogues thématiques, les éditions critiques voire des études philologiques sur des œuvres isolées, ont facilité une telle tâche, il en a été différemment dans le cas des compositeurs « mineurs », évidemment les plus nombreux, pour lesquels, sans surprise, les ouvrages de référence font défaut. Pour cette raison, une méthodologie ad hoc, fondée sur l’observation des traits caractéristiques propres à chaque scripteur, s’est révélée nécessaire.

Parmi les corpus traités, les autographes de Nicolas-Jean Le Froid de Méreaux (1745-1797) représentent un cas particulièrement intéressant, d’un triple point de vue. L’importance matérielle du corpus tout d’abord, soit 44 manuscrits catalogués comme autographes, ce qui est remarquable pour un musicien de cette époque. Ensuite, la variété des genres musicaux illustrés : musique religieuse, ouvrages lyriques ou encore musique révolutionnaire. Enfin, la diversité des typologies de manuscrits concernés : les autographes de travail, les belles copies, les brouillons, les esquisses et les autographes portant des traces d’interprétation. Du fait de la richesse des graphies musicales qu’il rassemble, ce corpus répond parfaitement aux enjeux du projet REMDM.

Continuer la lecture de Les autographes de Nicolas-Jean Le Froid de Méreaux

Numérisation du corpus

La base de données et l’outil de reconnaissance automatique des écritures musicales développés dans la cadre du projet REMDM s’appuieront sur un corpus de manuscrits musicaux numérisés dans la bibliothèque numérique de la BnF, Gallica. Les recherches conduites depuis le début de l’année ont permis de constituer un ensemble de 2249 manuscrits autographes actuellement consultables en ligne. Ce corpus sera complété grâce aux crédits de numérisation alloués au projet par le département de la Musique (500 images par mois). Nous destinons tout d’abord ces crédits à la numérisation des autographes de compositeurs non représentés à l’heure actuelle dans Gallica, comme Lesueur, Baillot, Bériot, Armingaud etc. Il conviendra ensuite de compléter les corpus déjà partiellement numérisés afin de disposer d’un nombre suffisant de manuscrits pour le bon déroulement des phases d’apprentissage et d’entraînement de l’outil de reconnaissance automatiques des écritures.

Le premier lot numérisé dans ce cadre consiste en sept autographes de Paul Dukas, qui sont pour la plupart déjà consultables en ligne :

Continuer la lecture de Numérisation du corpus
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search